Les travailleurs étrangers en France

Les travailleurs étrangers en France

• En France, il existe deux types de travailleurs étrangers :

1/ Les travailleurs étrangers provenant des pays membres de l’Union Européenne.
2/ Les travailleurs étrangers provenant des pays hors Union Européenne.

1. Les travailleurs étrangers provenant des pays membres de l’Union Européenne.

• Il est plus simple pour une entreprise basée en France de recruter des travailleurs étrangers provenant des pays membres de l’Union Européenne plutôt que de recruter des salariés étrangers provenant des pays hors Union Européenne. La raison derrière cela réside dans le fait que les travailleurs étrangers provenant des pays membres de l’Union Européenne bénéficient du privilège de la libre circulation dans l’espace Schengen.

• Le principe de la  liberté de circulation dispense les salariés étrangers provenant des pays membres de l’Union Européenne des demandes administratives. En France, ces employés étrangers n’ont besoin que d’un document attestant qu’ils sont des citoyens européens.

2. Les travailleurs étrangers provenant des pays hors Union Européenne.

• Contrairement aux employés étrangers de la première catégorie, les travailleurs étrangers provenant des pays hors Union Européenne ont besoin d’autorisations issus par les autorités compétentes en France. Pour la deuxième catégorie de travailleurs étrangers, ce n’est pas le principe de liberté de circulation qui s’applique mais plutôt le principe de l’autorisation préalable.

• Les travailleurs étrangers provenant des pays membres hors Union Européenne ont besoin de justifier leurs séjours par des autorisations de travail. En France, il existe plusieurs types d’autorisations de travail dont le titre de résidence qui permet aux employés de travailler en France pour une durée maximale de 10 ans renouvelable). Il existe aussi la carte de séjour compétences et talents, carte de séjour temporaire vie privée, carte de séjour temporaire pour motif professionnel, APS pour les étudiants fraîchement diplômés et autres.

3. Comment recruter des travailleurs étrangers provenant des pays hors Union Européenne.

• En ce qui concerne le recrutement des travailleurs étrangers provenant des pays hors Union Européenne, le premier facteur à prendre en compte est la résidence en France. Si l’employé étranger réside en France, il dispose certainement d’un titre de séjour lui permettant de travailler dans le territoire Français. Cependant, l’employeur doit s’assurer de la validité du titre de séjour de l’employé étranger ainsi que sa cohérence avec le type de travail du salarié étranger.

• La vérification de la validité du titre de séjour de l’employé étranger résidant en France se fait par le biais de la préfecture la plus proche du lieu d’embauche 2 jours minimum avant le début du travail. La demande de vérification se fait soit par la voie normale ou par la voie digitale. Au-delà de deux jours sans réponse de la part de la préfecture, l’employeur est considéré comme ayant satisfait le besoin de la demande d’authentification du titre de séjour. Il ne reste plus qu’à faire la déclaration préalable à l’embauche

• Dans le deuxième cas où le travailleur étranger ne réside pas en France, l’employeur se voit dans l’obligation de déposer une offre de travail dans Pôle Emploi. Ainsi, l’employeur doit rechercher des employés locaux et respecter les procédures de recrutement prédéfinies par l’état Français. Pour plus de détails : https://www.workelite.fr/

Photo by You X Ventures on Unsplash

Des articles qui pourraient vous intéresser